La fin de la dynastie Hiksos
- Les princes thébains -

XVème à XVIIème dynastie


Vous etes arrivé par un moteur de recherche et il vous manque la barre de menu? Alors cliquez ici pour accéder à l'intégralité d'Anciennegypte
Le moyen empire touche à sa fin avec Amenemhat IV et la reine Sobekneferou. S'ouvre la période dite seconde période intermédiaire. Progressivement les pouvoirs exercés par des Pharaons fantoches atterriront dans les mains des Hiksos. Les Hiksos sont des peuplades composées de tribus sémitiques. La plupart sont des Amorites venus de Canaan mais il y a aussi des Hourrites. On suppose qu'ils ont été chassés de leurs pays par des invasions venant de pays encore plus à l'est. Hiksos est en fait un mot venant de Héqa-Khasout "chef des pays étrangers". 

C'est une conquête progressive et non brutale comme il fut d'abord supposé. Ils prirent la ville d'Avaris (voir carte). En 50 ans, Memphis tombe sous leur coupe et l'influence Hiksos s'étend sur quasiment toute la basse Egypte à part quelques nômes occidentaux. Ces peuplades étrangères semblent avoir été grandement attirées par la civilisation égyptienne. Ils proclament Salitis pharaon et fondent ainsi la quinzième dynastie. Leur dieu de prédilection est Seth (aussi appelé Soutekh) qu'ils associent au dieu asiatique Baal. Ré est néanmoins conservé, les Pharaons Hiksos ont son nom dans leurs titulatures royales. Ils vont après quelques dizaines d'années être immergés par la culture de l'Egypte qui ressemble encore fortement à celle du moyen empire.

Baal est un dieu qui représente la combativité au niveau spirituel. Il peut se manifester par des élements naturels tels que de violents orages. Il inspire au pharaon une profonde rage de vaincre et un grand courage pour le mener à la victoire. On connait aussi Baal Saphan qui protège les marins. Celui ci évoluera pendant la période grecque en Zeus Kasios. 

.
Statue de Nehesy, un pharaon Hiksos
.
En parallèle avec la XVIème dynastie, composée de Hiksos qui n'ont qu'un pouvoir très local, apparaît la XVIIème dynastie. La famille royale "légitime" égyptienne de la XVIIème dynastie réside à Thèbes. Ses membres sont au départ dominés par les Hiksos et considérés presque comme des vassaux. Le pouvoir thébain s'étend de Abydos à Elephantine. Désormais Kemit est divisé ainsi : 
  • La basse Egypte et le Delta sont sous domination Hiksos (en vert). Pi Ramsès fut bâti sur les ruines d'Avaris.
  • De Abydos à Elephantine, s'étend le domaine de Thèbes comme on l'a dit (en rouge).
  • Au sud se trouve le royaume de Koush qui a acquis son indépendance à cause de la faiblesse des Pharaons de la quatorzième dynastie (en bleu).
.
Pendant quelque temps, cette situation est relativement calme. Mais le fragile équilibre entre les deux Etats va se briser. Une célèbre lettre, le papyrus Sallier maintenant au British Museum, est envoyée d'Avaris à Thèbes. En effet Apophis écrit au Pharaon égyptien Séqenenré (ou Taa II) que les hippopotames thébains font trop de bruit et qu'ils l'empêchent de dormir. Selon Jean Vercouttier, cela pourrait être une remise en cause des sacrifices rituels d'hippopotames, animaux dédiés à Seth, dieu dynastique Hiksos. Est-ce une provocation ? Ce qui est sûr en tout cas, c'est que les hostilités sont déclarées à la même époque entre les deux rois. 

Séqenenré va mourir au combat dans sa guerre contre Apophis comme l'atteste sa momie qui a le crâne défoncé en de multiples endroits. Son fils Kamôsé (ou Kamosis) va prendre la relève. Il va lancer des attaques navales contre le nord. Il fera une percée jusqu'au niveau de Hermopolis. Durant son avancée, il fera un exemple sanglant en tuant les Egyptiens qui auront collaboré avec les Hiksos.  Kamôsé empêchera l'union des princes de Kouch et d'Apophis en contrôlant les voies de communication qui passent par les Oasis. Ainsi il ne fut pas pris en tenaille. Mais au bout de trois ans, il disparaît à son tour. On peut encore voir aujourd'hui son glaive au Ahsmolean museum et sa hache de guerre au British Museum. 

C'est maintenant au tour d'Ahmosis de prendre le glaive. Vers 1570, il prend la ville d'Avaris. Il repousse les Hiksos jusqu'au proche Orient. De la guerre contre Apophis, il y a un document la décrivant : l'autobiographie d'Amhès fils d'Abana, un soldat qui fut de toutes les batailles. Ahmosis va aussi ramener la Nubie dans le giron de l'Egypte. Il débute ainsi la XVIIIème dynastie. 

Selon les historiens Josephe et Manethon, les Hiksos auraient ravagé l'Egypte. Ils sont décrits comme des barbares sans nom et sont la source de tous les maux. La vérité est sûrement toute autre. Il n'y pas de trace de tous ces pillages et ravages. Ces récits sont considérés comme propagandistes pour faire ressortir l'aura de gloire des princes Thébains. Les Egyptiens auront quand même obtenu des avantages à cette domination. Ils auront appris à manipuler de nouveaux matériaux et de nouvelles armes de guerre (tel le char ou l'arc composite). De plus ils auront dirigé le regard Egyptien vers le proche Orient. A partir de ce moment les Pharaons chercheront à s'étendre vers le nord pour se constituer des zones tampon précieuses. 

retour en haut de page